Circuit historique à Sarreguemines - Palais de Justice
La petite

Histoire de Sarreguemines

Sarreguemines se dévoile, au travers de sa petite histoire !
Avec cette série, nous vous emmenons dans le cœur de la ville de Sarreguemines, pour une promenade étonnante, ponctuée d’histoires et d’anecdotes... Laissez-vous surprendre, votre curiosité est votre plus joli défaut !

Casino des Faïenceries et la Sarre
#1

Le casino

Pour explorer les incontournables du patrimoine architectural de Sarreguemines, notre balade commence le long des berges de la Sarre. En face de nous s'élève majestueusement le Casino des Faïenceries qui se distingue dans le paysage... Les murs de la façade de ce bâtiment emblématique sont recouverts de panneaux en carreaux de faïence, brillants et colorés. Paul de Geiger, directeur des Faïenceries, le fit construire dès 1878 pour offrir un espace de rencontre à ses employés. Pour y accéder, nous empruntons la passerelle piétonne qui surplombe le port de plaisance et l'esplanade du Casino. Tout autour, on remarque également la présence d'un pavillon percé d'un porche et de l'autre côté, un joli kiosque à musique très poétique.

Théâtre vu du Square Bennett
#2

Le théâtre

À quelques pas du casino, toujours sur la même rive, l'ancien théâtre de la ville se laisse encore timidement deviner. À l'angle de la rue de la Cité et de la rue du Maréchal Foch se trouvait autrefois une petite église... L'architecte Aloïs Berang la rachète, détruit le clocher et transforme la nef en salle de théâtre afin d'offrir un lieu de divertissement aux sarregueminois de l'époque, alors que la ville est en pleine expansion. Berang construit sur l'avant ce grand bâtiment de style Beaux-Arts agrémenté de petits détails : au-dessus de l'entrée, deux statues tiennent en main des masques de personnages d'opéra et les fenêtres sont ornées de têtes ou de masques.

Circuit historique à Sarreguemines - Square de la vieille ville
#3

Le square de la Vieille Ville

Sur l’autre rive de la ville, nous retrouvons l’ambiance du centre-ville animé avec ses magasins et ses terrasses. Direction le square de la Vieille Ville, cette petite place un peu cachée, accessible depuis la rue de la Paix. Sur notre gauche, le bâtiment jaune de plusieurs étages abrite aujourd’hui le conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique. Autrefois, il était un hôtel particulier, demeure au XIXe siècle d’Alexandre de Geiger, directeur des Faïenceries. En face de nous, se dresse une petite dépendance aux proportions étranges avec son panneau en métal portant l’inscription «La Goélette» : voici l’orangerie qui permettait l’hivernage des plantes. Et sur notre gauche, une bâtisse aux briques oranges avec sa porte cochère qui laisse deviner les traces des écuries. Trois bâtiments qui forment un ensemble, trois styles différents.

Visite en groupe de Sarreguemines
#4

La rue de France

D’une rue à l’autre, les styles et les époques dialoguent... La rue de France est sans doute notre préférée tant son ambiance est particulière ! Elle se trouve être une des plus anciennes rues de la ville et portait autrefois le nom de la rue Haute. On peut encore y voir d’authentiques maisons lorraines construites aux XVIIe et XVIIIe siècles. Et pour s’immiscer dans l’histoire de ces vieilles bâtisses, un arrêt au numéro 31 de la rue nous fait lever les yeux au ciel : amusons-nous à compter le nombre d’étages de cette maison bourgeoise, et observons de plus près les fenêtres sous les toits… La charpente pentue semble recouvrir plusieurs niveaux, et pour cause ! Ces Sarregueminois s’essayaient à la finance en achetant en masse des marchandises convoitées pour spéculer sur leurs valeurs, la bourse d’antan en quelque sorte...

Ruines du Château de Sarreguemines
#5

Le château

La balade se prolonge en prenant un peu de hauteur : direction le Château, ou du moins les vestiges qu’il en reste. Construit au XIIIe siècle, il protégeait les biens de l’abbaye de Saint-Denis et affirmait l’autorité du Duché de Lorraine. De ses ruines debout aujourd’hui, on peut encore difficilement deviner sa forme pentagonale, ses trois tours et ses deux portes. Mais le site permet d’offrir une vue surprenante sur les toits de la ville !

Façade en faïence rue des Généraux Crémer
#6

La rue des Généraux Crémer

Plus loin, dans la rue des Généraux Crémer, nos yeux s’arrêtent presque involontairement sur la façade de cette ancienne brasserie, aujourd’hui restaurant. Il suffit de lever la tête : entre le rez-de-chaussée et le premier étage, on peut apercevoir une frise taillée dans la pierre représentant les animaux de nos forêts et de nos rivières, une sorte d’hommage à leur présence dans nos assiettes ! Plus haut, le décor floral en carreaux de céramiques sarregueminois, Allégorie à la bière, souligne la beauté de cette façade.

Architecture de Sarreguemines
#7

Le palais de justice

À quelques pas de là, notre promenade s’achève avec une illustration de l’architecture germanique. Le Palais de Justice de Sarreguemines est le dernier bâtiment public construit sous l’occupation allemande, achevé en 1913. Cet édifice monumental occupe une place centrale dans l’urbanisme de la ville. Son éclat doré, étincelant sous les rayons du soleil, est dû à la pierre de Jaumont qui le compose. Ses proportions sont symétriques et démesurées, signe de la volonté d’exprimer la puissance et le prestige de la ville.

Couverture du magazine de destination

Magazine #1

3,2MO

Avec ce  magazine gratuit, cette première édition tient la promesse de faire découvrir notre destination touristique en Lorraine, une région verte par nature ! Sarreguemines Tourisme offre aux lecteurs 72 pages de dépaysement, au fil de l’eau, au cœur de la forêt, à la table de nos Chefs… pour (re)découvrir la destination Sarreguemines Confluences sous ses plus belles couleurs. Belles images, reportages, expériences en plein-air, idées avec les enfants... Les petits et grands curieux trouveront comment occuper leur journée !

Lire le magazine